La chamane Baku n’est plus qu’esprit

Dona Baku, l’une des seules femmes chamanes et caciques d’Amazonie, vient de rejoindre les esprits de la forêt. Toute sa tribu Satéré-Mawé est en deuil. C’est le lendemain de la lune rouge, provoquée par l’éclipse lunaire, qu’elle s’en est allée. Avec elle, c’est une connaissance inestimable de la jungle et un exemple pour des milliers de femmes indigènes qui disparaissent.

C’est à l’âge de douze ans que son don a été décelé par son grand-père, lui-même chaman. Dona Baku a suivi l’enseignement des pajés tuxaua (chamans) et laissé croître en elle la sensibilité transcendantale.

Elle a beaucoup contribué à l’instauration d’une communauté matriarcale, ce qui est assez rare au sein des tribus amazoniennes. Elle a d’ailleurs co-fondé en 1996 l’association des femmes indigènes Satéré-Mawé qui réalise de nombreux bio-bijoux distribués par DUMATO. Dona Baku a oeuvré en faveur de la préservation des traditions et des connaissances de sa tribu. Alors que de nombreux membres de sa communauté avaient émigré avec elle vers Manaus dans l’espoir déçu d’améliorer leurs moyens de subsistance, elle a réussi à les convaincre de réintégrer leurs terres d’origine y vivre libres et en harmonie avec la nature. Ils ont pu y développer des activités économiques telles que l’ethno-tourisme ou l’artisanat, et y fonder des écoles où elle était également professeure.

Ses connaissances des plantes et des esprits de la forêt, son leadership, son humilité et sa bonté lui ont permis de prendre soin de sa communauté et de veiller à l’unité de celle-ci, n’hésitant pas à arbitrer des litiges. Egalement sage-femme, dona Baku pris part à la plupart des naissances de sa tribu.

Elle est décédée à l’âge de 65 ans. La tribu l’a enterrée à côté de sa mère, dans la forêt. Grâce à elle et aux esprit de la nature, la tradition va se perpétuer. Ses dons de chamanisme ont été transmis à deux de ses sept enfants.

La chamane entourée de ses petits-enfants. Photo DR – Dumato

La chamane a été enterrée près de sa mère. Photo DR – Dumato

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*